Rejet à l'égout

Derrière les toilettes et les éviers se cache un système de traitement des eaux usées très sophistiqué.

Pas dans la toilette ou l'évier! Mais pourquoi?

Certains détritus jetés dans les toilettes ou dans l'évier engendrent tout un casse-tête pour la Ville. Les mauvaises pratiques de rejet à l'égout contribuent à l'engorgement, aux bris et à la détérioration accélérée du réseau d'épuration des eaux usées.

Il est notamment interdit de jeter dans la toilette ou l'évier toute matière susceptible de bloquer ou d'obstruer le réseau d'égouts, dont :

  • Déchets alimentaires
    • Résidus de table : graisses et os
  • Matières solides
    • Lingettes
    • Tampons et serviettes hygiéniques
    • Condoms
    • Soie dentaire
    • Cotons-tiges
    • Cheveux
    • Petits animaux morts
  • Résidus domestiques dangereux
    • Huile à moteur
    • Peinture
    • Médicaments
    • Produits nettoyants

La collaboration des citoyens est primordiale! La toilette et l'évier ne sont pas des poubelles! Pour vous départir de ces matières, consultez le moteur de recherche Info D-TRI-TUS.

Le saviez-vous?

  • La Ville de Gatineau compte sur deux usines pour traiter l'ensemble des eaux usées de son territoire (secteurs de Gatineau et de Masson-Angers).
  • La Ville traite annuellement plus de 51 240 000 000 litres d'eaux usées, soit l'équivalent du volume de 17 000 piscines olympiques!
  • L'eau traitée est ensuite rejetée à la rivière des Outaouais. Sa qualité est soumise à de nombreuses mesures de contrôle afin de respecter les exigences de rejets du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MDDELCC) du Québec.

L'écoulement des gouttières

Les regards et les puisards de rue sont conçus pour recevoir exclusivement les eaux pluviales. Ces eaux sont ensuite redirigées vers un cours d'eau, généralement sans traitement. Il est donc interdit d'y jeter une substance susceptible d'altérer la qualité de l'environnement.

Lorsqu'il pleut, les gouttières qui sont directement raccordées au drain de fondation peuvent saturer le réseau d'égout et occasionner :

  • des débordements dans les cours d'eau. Cette eau non traitée contient une multitude de polluants comme des engrais, des huiles, des graisses ou des pesticides causant d'importantes perturbations à la faune et la flore;
  • des inondations pouvant endommager les propriétés;
  • des coûts additionnels à l'usine de traitement des eaux usées pour traiter inutilement des quantités abondantes d'eau.

Que faire?

  • Il faut d'abord débrancher les gouttières du drain de fondation.
  • Il faut ensuite déplacer les gouttières qui s'écoulent vers des surfaces imperméables comme l'asphalte en les redirigeant vers une pelouse, une haie ou une plate-bande pour permettre au sol d'absorber l'eau.
  • Il est possible de récupérer l'eau de pluie dans un baril. Un baril d'une capacité moyenne de 200 litres permet d'économiser près de 6000 litres d'eau potable par année! L'eau ainsi récupérée peut être utilisée pour arroser le jardin ou la pelouse, laver la voiture ou encore pour maintenir le niveau d'eau d'un bassin d'eau ou d'une piscine.

Déflecteur d'eau de pluie

Baril de récupération d'eau de pluie

Tuyau perforé ou non

Le règlement 406-2007 concerne les rejets à l'égout. Pour en savoir plus, consultez le dépliant sur le règlement de rejet à l'égout.

Haut de la page